Quelques plantes dépolluantes pour purifier l’air de la maison

Qu’est-ce qui est plus pollué : l’air intérieur ou l’air extérieur ? 10 fois sur 10, l’air de votre maison, bureau ou appartement est plus pollué que l’air extérieur. L’air intérieur fait partie des 5 plus grands risques pour votre santé. L’air stagnant dans votre maison fait que les polluants toxiques s’accumulent et s’accrochent partout à l’intérieur. En plus, la plupart des meubles dans nos maisons rejettent des produits chimiques toxiques, comme le formaldéhyde, par exemple. Vous pouvez aussi être touché par les polluants qui s’accrochent au pollen, aux bactéries, aux moisissures et d’autres contaminants extérieurs qui arrivent à rentrer chez vous. Heureusement, il existe des plantes d’intérieur purifiantes qui peuvent nous aider à assainir et améliorer la qualité de l’air. Et même si vous n’avez pas la main verte, ces plantes sont quasi increvables ! Voici la liste de ces 9 plantes anti-pollution qui nettoient l’air :

1.Le géranium

Cette plante est considérée par les scientifiques comme « le purificateur n°1 » pour la maison. Elle élimine l’ammoniac, le benzène, le formol et le xylène.Les géraniums sont très populaires et bon marché, ils peuvent être plantés à l’intérieur comme à l’extérieur. Si vous n’en retenez qu’une : retenez le géranium. Ses capacités de traitement chimique de l’air pollué sont impressionnantes.

2.La plante araignée

Le chlorophytum qu’on appel aussi plante-araignée est très simple à faire pousser. La lumière indirecte est vivement recommandée pour cette plante. De ses fleurs naissent de petites plantules qui se transformeront part la suite en racine. Parfait pour faire pousser d’autres purificateurs d’air naturels dans votre maison, ou les offrir à vos amis, en oubliant pas d’évoquer ses capacités intéressantes de dépollution de l’air.

3.La dracaenia. « L’arbre à dragon »

Il existe plus de 40 sortes de Dracaena, vous pourrez donc en trouver une qui s’intégrera facilement à votre intérieur. Cette plante élimine le benzène, le formol, le trichloréthylène, et le xylène de l’air. Attention, cette plante est toxiques pour les chats et les chiens ! Mieux vaut donc en choisir une autre de notre liste si vous en avez un animal de compagnie.

4.Le ficus

Les ficus sont parmi les plantes préférées des français. On la dispose souvent au coin d’une pièce, qu’elle habille joliment grâce à son volume souvent important. En fait, le ficus va croître en fonction de la taille du pot dans lequel vous le plantez. Ils font en général entre 60cm et 3 mètres de haut et ont une capacité de nettoyage de l’air très conséquente. Vous pouvez également le mettre dehors au printemps et en été. Le ficus élimine le benzène, le trichloréthylène et le formol de l’air intérieur.

5.La fleur de lune

En plus de ses très belles fleurs qui apparaissent en été, cette plante est la plus « increvable » de plantes dépolluantes de notre liste.Elle a la capacité de nettoyer une très grande quantité d’air et préfère les endroits ombragés pour pousser. Elle élimine l’ammoniac, le benzène, le formol et le trichloréthylène.

6.La fougère de Boston.

Les salles de bain sont parfaitement adaptées à cette plante qui aime les endroits frais avec de la lumière indirecte et une forte humidité.Elle élimine les polluants comme le xylène et le formol présents dans la pièce.

7.La langue de belle-mère ou Sansevière

La Sansevière est quasiment increvable, elle n’a besoin d’eau qu’occasionnellement et préfère les endroits secs avec peu de lumière, il fait éviter de la mettre en plein soleil. Elle supprime le benzène, le formol, le trichloréthylène et le xylène de l’air intérieur.

8.La chamaedorée

Ce type de palmier est le plus efficace pour filtrer le formol. La chamaedorée se porte très bien en plein soleil, supporte très bien la lumière directe et peut pousser jusqu’à 4 mètre de haut ! Outre le formol, elle purifie l’air du benzène et du trichloréthylène.

9.L’aloe vera

L’aloè est une plante multi-usage car elle est bénéfique pour la santé lorsqu’elle est consommé en petite quantité ou sur lorsqu’elle est appliquée sur une plaie pour aider à soulager les brûlures.Cette plante extraordinaire à également le pouvoir de purifier l’air intérieur ! Elle supprime efficacement le formol présent dans la pièce ou elle est est disposée.

Comment ça marche?

Voici comment les plantes dépolluent l’air en laboratoires*. Elles transforment les molécules toxiques contenues dans l’air en nutriment ou elles les stockent dans leurs tissus. Les polluants de l’air sont absorbés par les feuilles, les tiges et le tronc grâce à des stomates qui régulent la respiration de la plante, ils sont ensuite transformés en nutriment par des micro-organismes vivants dans les racines. Parallèlement la plante émet de la vapeur d’eau par un processus de transpiration. Cette vapeur d’eau humidifie l’air et la rend plus saine. Le taux d’humidité augmente de 4 à 8% ce qui réduit les problèmes liés aux gênes respiratoires, d’asthmes et d’irritation de la peau. Plus les plantes sont grosses, plus les feuilles sont grosses et plus l’échange gazeux est important. Pour autant, il n’est pas bon de transformer sa maison en jungle, car une trop grande concentration de plantes pourraient avoir des effets néfastes sur votre santé comme les allergies aux pollens.

Quelles plantes dépolluantes pour quels effets?

Voici les différents effets bénéfiques des plantes dépolluantes qui ont été mises en évidence lors d’études menées en laboratoires et sous environnement contrôlé.

Pour humidifier l’air

Nos modes de vie actuels (climatisation, isolation quasi hermétique de nos habitations,…) nous poussent à vivre au quotidien dans des lieux où l’humidité tend à se faire rare. Il faut alors privilégier les plantes émettant de la vapeur d’eau tel que le dieffenbachia, le gerbera et le pothos. La fougère permet aussi d’humidifier l’air et de lutter contre l’électricité statique.

Pour lutter contre l’odeur du tabac

Votre entourage fume et l’air de votre intérieur s’en ressent, installez dans les pièces communes des plantes qui captent entre autre le benzène de la fumée. Parmi les plus efficaces, on trouve le lierre, le sansevière, le dracaena (toutes les variétés), le philodendron, l’azalée et le chlorophytum.

Pour lutter contre le formaldéhyde

Le formaldéhyde est un conservateur que l’on trouve très fréquemment dans les produits qui nous entourent. Il est présent dans la fumée de tabac, dans la fumée s’échappant des poêles à bois, dans les meubles et armoires, dans les tissus (rideau, draps, vêtements), dans les produits ménagers et autres produits d’usage courant (laques, colles, vernis à ongle, peintures,…). Pour capturer ce polluant, placez un ficus (toutes variétés), un lierre, un Philodendron scandens (pothos), un kentia (palmier), un Phoenix roebelenii, un Dracaena fragans ou un aglaonema dans votre séjour.

Pour lutter contre l’ammoniac

L’ammoniac est présent dans de nombreux nettoyants ménagers. Il peut entraîner des irritations des voix respiratoires. L’azalée et le palmier à cannes ont le don de piéger les petites particules d’ammoniac. Ces végétaux aiment la lumière indirecte, ils conviennent donc dans les salles de bain et les cuisines. L’anthurium, le lierre, le ficus agissent également contre l’ammoniac, placez les dans votre séjour ou votre cuisine.

Pour lutter contre les odeurs de peinture

Le chrysanthème ou les philodendrons sont de bons dépolluants de trichloréthylène, substance utilisée dans les peintures et les solvants. Placez les dans les pièces fraîchement repeintes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.